• Langage oral: La Lecture à Voix Haute

    Principes généraux: Afficher l'image d'origine                         Afficher l'image d'origine

    « Toutes les études le montrent : la lecture apporte quelque chose de spécifique et d’unique, augmente la puissance du cerveau et la créativité, procure du plaisir, aide à se construire, à comprendre et interpréter le monde… 

    (2) Daniel Pennac,    Extraits de l’Edito du concours « Les petits champions de la Lecture 

    Le site c'est ici:Les petits champions de la lecture

     Ce concours est réservé aux élèves de CM2. Pas de chance! Alors, je vais m’en inspirer pour motiver les élèves à s’engager à lire à voix haute dans la classe.


    Principes généraux: Afficher l'image d'origine                         Afficher l'image d'origine

    « Toutes les études le montrent : la lecture apporte quelque chose de spécifique et d’unique, augmente la puissance du cerveau et la créativité, procure du plaisir, aide à se construire, à comprendre et interpréter le monde… 

    Apprendre à lire aux enfants est notre première mission. La lecture est une compétence «socle» sans laquelle les enfants, puis les adultes, ne peuvent progresser dans le savoir. Mais la lecture n’est pas seulement un atout; elle devient rapidement facteur de liberté, foyer de l’imaginaire, source des jeux, des rêves. La performance en compréhension de l’écrit, nous rappellent les spécialistes(1) , est indissociable du plaisir pris à lire: c’est la difficulté, que connaissent tous les enseignants et médiateurs du livre, d’entraîner les enfants à lire, sans transformer la lecture en impératif. Et c’est bien aussi le message qu’a transmis le parrain des premières éditions, Daniel Pennac, dans ses droits du lecteur (2) : le droit de ne pas lire, le droit de sauter des pages, et le droit de… lire à voix haute. »

    (1)Étude OCDE, Regards sur l’éducation, les élèves qui prennent plaisir à lire sont-ils de meilleurs lecteurs ?, 2011. 

    (2) Daniel Pennac, Comme un roman, Paris, Gallimard, 1992. 

                                                                Extraits de l’Edito du concours « Les petits champions de la Lecture »

    Le site c'est ici:Les petits champions de la lecture

     

    Ce concours est réservé aux élèves de CM2. Pas de chance! Alors, je vais m’en inspirer pour motiver les élèves à s’engager à lire à voix haute dans la classe.

    Je  propose aux élèves un livre recueil de petits articles ludiques mais scientifiques pour démarrer l'entraînement à la lecture à haute voix:

     

      Ensuite, lorsque l'habitude est  prise et la méthode bien en place, les élèves peuvent  proposer une lecture d'un extrait d'un roman lu de façon personnelle ou bien un extrait de roman du rallye lecture en cours.

    Au début de l'entraînement les élèves préparent leur texte à la maison ( je leur photocopie s'ils ont envie ou besoin le texte afin qu'ils puissent le surligner: la ponctuation pour avoir une bonne intonation, les mots difficiles pour ne pas buter dessus...)

    Cette année était une année de test pour cet entraînement à la lecture à haute voix!

    Lors de l'entraînement nous avons utilisé la grille d'évaluation de La Classe de Stef ici. Cette grille est simple et claire pour les élèves, ils ont juste à mettre une croix dans le tableau de compétences. Chaque élève avait mis  cette grille sous feuille plastifiée perforée, ainsi chaque matin d'entraînement, ils sortaient cette grille ainsi que leur stylo velleda et pouvaient évaluer l'élève qui lisait à haute voix ce jour là. 

    Cette évaluation formative est Bienveillante, on évalue ce qui fonctionne bien, et puis après ce qui est à améliorer pour la prochaine lecture à haute voix. Souvent, c'est la vitesse de lecture, et l'intonation qui sont à améliorer. L'évaluation se fait oralement en classe entière.

    Les élèves sont d'ailleurs efficaces dans le travail sur les compétences à améliorer. Chaque élève progresse à chaque tentative.

    La phase d'entraînement a pour objectif un concours interne à la classe vers juin...

    Sur le principe du concours précédemment nommé, les élèves sont réunis en groupe de quelques élèves et nous réalisons un premier tour pour voter pour l'élève champion de lecture à voix haute selon des critères bien établis. La grille d'évaluation utilisée à ce moment là est la grille officielle du jury des Petits champions de la lecture à haute voix ici   ou là: 

     

    Chaque élève entoure le nombre de points qu'il attribue à l’élève qui lit  pour chacune des compétences de la grille, et ensuite nous comptons le nombre total de points que la classe a attribué à cet élève. 

     

             

     Chaque élève qui a participé au premier tour se voit décerner le diplôme du premier tour :

         idem pour le second tour 

     

    Ensuite les champions du premier tour seront amenés à se confronter dans un deuxième tour.  A l'issu du second tour, trois élèves accèdent à la  finale. 

    Le super champion sera élu "Petit champion de lecture à voix haute" et aura un diplôme ( sur le modèle de celui du rallye-lecture ) Les deux autres candidats seront médaille d'or et médaille d'argent.

    Les élèves de ma classe ont adoré cette expérience, ils attendaient avec impatience ce moment de la journée.

     

    Quelques compléments d'informations sur cette lecture à Haute Voix:

    Les atouts de la lecture à voix haute:

    *L’autonomie et le plaisir Les enfants choisissent leurs livres. La liberté qui leur est laissée met l’accent sur le goût personnel du plaisir qu’ils prennent à lire. 

    *La compréhension du texte et la maîtrise de la langue L’enfant développe son autonomie en approfondissant sa connaissance du texte et en préparant sa lecture. 

    *L’aisance à l’oral La lecture à voix haute, devant les camarades, crée une expérience ludique de prise de parole en public. 

    *La concentration: l’attention est renforcée par l’écoute active des autres enfants et la préparation de sa propre lecture. 

    *La découverte et le partage: les élèves se surprennent les uns et les autres avec leurs lectures, ils découvrent grâce à d’autres enfants de leur âge la diversité des textes accessibles aux jeunes lecteurs. 

     

    Les nécessités de la lecture à voix haute:

    1)La lecture à voix haute s’apprend

    2)Elle demande un entraînement spécifique.

    3)Des activités programmées en classe aident à l’amélioration de la diction.

    4)On ne lit pas devant un public de façon innée.

    5)La lecture à haute voix doit faire l’objet de situations d’apprentissage spécifiques. 

     

    des pistes de travail:  un document de l'académie de Poitiers :

    Télécharger « la_lecture_a_voix_haute_ ac-poitiers.rtf »

          un document de l'académie de Grenoble : 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Histoire, Ressources numériques.La Caméra HUE HD PRO- complice et partenaire des apprentissages »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :